2020, une drôle d’année !

mars 12, 2020 dans Dernières nouvelles

Tout s’annonce bien

Nous sommes le 7 janvier 2020 et la salle Nymphéa du FORUM 104 (Paris 6ème) est pleine à craquer. Comme chaque année de nombreux ECPiens et personnes contactées au salon nautique se retrouvent pour la fameuse « Galette » et se réjouissent du programme de navigation que vient de présenter Marc notre président. Pour cette année 2020 le menu est vraiment sympa puisqu’en entrée il est proposé de la Bretagne Sud avec de la Sicile, en plat principal de l’Ecosse et au dessert des week-ends au Havre avec en amuse-bouche un convoyage  « Le Havre – Concarneau ». Déjà le planning printemps/été 2020 se remplit avec des rêves plein la tête. Encore un dernier verre puis nous nous promettons, anciens et nouveaux, de nous retrouver dès les premières navigations à partir du 15 mars. Chacun rentre chez soi et entend sur France Info que dans une ville de chine appelée Wuhan une espèce de virus serait en train de se propager. Ah ces chinois !!!!
Courant janvier/février les échanges continuent entre ECPiens et Daniel nous informe sur le bon hivernage de Soprano qui se refait une santé à Concarneau pour être au top pour le printemps.
Fin février, les chinois ne sont pas les seuls concernés par le virus appelé « Coronavirus » ; les italiens sont très touchés et des cas sérieux situés dans l’Est de la France sont déclarés. On entend parler de « confinement ». Serait-ce un terme marin mal connu ?

Un printemps confiné

Eh non, ce n’est pas un terme marin mal connu, nous voilà dès le 17 mars « confinés » alors que Soprano doit faire sa première sortie du chantier entre le 10 et le 16 mars avec l’équipe « Refit » et qu’un premier week-end de navigation est prévu du 21 au 23 mars autour de Concarneau.
Très vite nous sommes obligés d’annuler le programme de printemps et nous décidons de reporter le programme écossais à l’année prochaine et celui des îles Eoliennes à l’automne. Il ne reste plus qu’à se retrouver sur zoom tous les jeudis soirs pour un e-apéro et à régater sur « Virtual Regatta ».

Soprano immobile à Concarneau

Soprano immobile à Concarneau

Début mai nous voilà déconfinés en partie puisque nous sommes limités à 100 km dans nos déplacements. Mais dès la mi-mai, nous pressentons que la pression sera moins forte à partir de juin et nous affichons un planning de navigation estival calqué sur celui du printemps avec des règles sanitaires adaptées à notre activité nautique : limitation du nombre d’équipiers sur Soprano, prise de température journalière, déclaration sur l’honneur d’aucun symptôme apparent, nettoyage du bateau renforcé entre deux équipages, interdiction de faire monter à bord d’autres personnes que l’équipage.

Un été déconfiné – enfin nous naviguons !!!

C’est le 20 juin que Soprano peut enfin se dégourdir les voiles et qu’un premier équipage est chargé de vérifier que toutes les modifications apportées à Soprano durant l’hivernage répondent favorablement aux attentes. Puis le planning se remplit et les navigations s’enchaînent : Concarneau – Brest, Brest – Lorient, Lorient – Pornichet, Pornichet – Bénodet, Bénodet – Brest, Brest – Brest, Brest – Morlaix, Morlaix – Saint Malo puis ….

Naviguons tant que nous le pouvons

Naviguons tant que nous le pouvons